Judie.fr » Ma vape » Comment marche une cigarette électronique ?

Comment marche une cigarette électronique ?

Inventée depuis 1963, la cigarette électronique compte aujourd’hui plusieurs millions d’utilisateurs à travers le monde. Cela s’explique par les nombreux avantages qu’elle offre et par son fonctionnement relativement simple.

Composantes principales et fonctionnement d’une cigarette électronique

La cigarette électronique comporte trois principales composantes qui participent à son fonctionnement.

La batterie

La batterie est responsable de l’alimentation de la cigarette électronique en énergie électrique indispensable pour son fonctionnement. Elle est généralement constituée de Lithium et se charge à l’aide d’un chargeur classique relié à une prise. Son intensité est exprimée en milliampères par heure (mAh) et sa tension en Volt (V). Plus l’intensité est élevée, plus l’autonomie de la batterie est grande ; plus le voltage est élevé, plus le volume de vapeur dégagé est important.

La batterie de la cigarette électronique existe en plusieurs marques et différents modèles.

Le clearomiseur

Le clearomiseur, encore appelé atomiseur, est la partie de la cigarette électronique qui contient le réservoir et la résistance. Le réservoir (en verre ou en plastique) est l’espace de stockage de l’e-liquide. Sa taille varie d’un modèle de cigarette électronique à un autre. La résistance est un filament (en inox, kanthal ou nichrome) situé à l’intérieur du réservoir et à travers lequel passe le courant.

Le drip-tip

Il s’agit de la partie de la cigarette électronique qui entre en contact de la bouche. Il existe plusieurs types de drip tip en fonction du matériau de conception et de la forme.

Le fonctionnement d’une cigarette électronique est relativement simple. Dès que l’utilisateur appuie sur le bouton d’allumage, la résistance se met à chauffer. L’e-liquide se met à chauffer à son tour et se transforme en vapeur aspirée par l’utilisateur.

Les éventuels dysfonctionnements d’une cigarette électronique

Comme tout appareil, la cigarette électronique est sujette à des dysfonctionnements.

L’atomiseur low

Il arrive que la cigarette électronique se mette à afficher un message d’erreur intitulé « atomiser low ». Cela indique généralement un mauvais montage de l’atomiseur et nécessite ainsi un réassemblage ou carrément l’achat d’un nouvel atomiseur.

Les fuites

Il s’agit de l’écoulement de l’e-liquide du clearomiseur. Elles peuvent être dues à :

  • une erreur de fabrication ;
  • l’inadéquation entre l’e-liquide utilisé et le modèle de cigarette électronique ;
  • un mauvais entretien de la cigarette électronique.

Les solutions à envisager dépendent donc de la nature du problème.

La surchauffe

La surchauffe est l’un des principaux dysfonctionnements auxquels peut être soumise une cigarette électronique. Elle peut être due à un défaut de fabrication et nécessite le changement des pièces défectueuses.

Conseils pour un meilleur usage d’une cigarette électronique

Certains conseils sont à suivre pour un meilleur usage et pour prolonger la durée de vie de votre cigarette électronique. Il s’agit, en premier, d’opter pour les meilleurs réglages relatifs à la puissance de la batterie et à l’utilisation de l’e-liquide. Il s’agit ensuite d’entretenir de façon régulière la cigarette électronique. Cela revient à nettoyer le clearomiseur après chaque utilisation, à changer régulièrement la résistance et enfin à entreposer la cigarette électronique dans un endroit sec.

La cigarette électronique est, en somme, un appareil parmi tant d’autres. Elle est composée de nombreux dispositifs et dispose d’un fonctionnement relativement simple. Elle peut être cependant soumise à des dysfonctionnements, d’où la nécessité de l’entretenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *